«

»

Oct 14

Faut-il developper son Savoir-Faire ou son Savoir-Être

  • SumoMe

Avant de rentrer dans le vif du sujet, cet article fait partie d’un festival qui a lieu tous les mois par le site « developpementpersonnel.org », dans lesquels un blogueur partage un thème, et tous ceux qui le souhaitent peuvent participer, apporter leurs points de vue à ce thème, ce qui permet de tous grandir, de tous profiter des points de vue des uns et des autres. Le thème de ce mois, qui est organisé par Cédric du blog « techniques de méditation », c’est « être ». 

Développez-vous davantage votre Savoir Faire ou votre Savoir être ?

Cet article va aider ceux qui vivent l’une de ces situations :

[list style= »check »]
  • Si vous vous prenez la tête pour des choses ou des évènements sans importance,
  • Si vous regrettez le passé au lieu d’en tirer les enseignements nécessaire à votre évolution
  • Si vous vous inquiétez sans cesse de ce qui pourrait vous arriver demain,
  • Si le futur vous fait peur ou vous rend pessimiste et si cela vous empêche de vous construire un avenir plus joyeux au moyen d’objectifs ambitieux que vous pourriez vous fixer,
  • Si vous êtes fréquemment en conflit avec votre entourage, si votre patron vous énerve, si vous ne supportez plus l’attitude de votre conjoint.
[/list]

 

Si c’est le cas, alors vous risquez de beaucoup aimer cet article, car vous allez y trouver des solutions concrètes à vos problèmes d’aujourd’hui.

« Les gagnant ne sont pas ceux qui n’ont pas de problème,

mais ce sont ceux qui savent comment les surmonter »

 

surmonter-obstacle

Freedigitalphotos.net-Business-Man-Jump-Over-Obstacle-Barb-by-planet

La vie est plus simple qu’il n’y paraît, mais nous avons tendance à toujours vouloir compliquer les choses…

Pensez-vous que le fait d’être heureux dépend avant tout d’un bon savoir faire ou plutôt d’un bon savoir être ?

Qu’est-ce que le Savoir Faire ?

Toutes choses dans la vie doit s’apprendre. Même si vous possédez des prédispositions dans un domaine particulier, vous devrez mettre la main à la pâte pour devenir un expert dans ce domaine, mais là, je ne vous apprends rien.

Le Savoir Faire

Crédits photos : © http://www.fotolia.com

Connaissez-vous les 4 étapes de l’apprentissage, pour acquérir le savoir faire ?

Si ce n’est pas le cas, je vous suggère de vous y intéresser, car il s’agit d’une base fondamentale de l’apprentissage.

Ne pas la connaître risque de vous faire passer à côté de vos illusions, de vos rêves, de vos projets….et cela serait dommage que vous ne puissiez pas réaliser vos objectifs simplement parce que vous ne connaissez pas ce qui suit :

1er étape : je ne sais pas que ne je sais pas

Bien évidemment, tant que vous ne savez pas qu’une chose existe, vous ne pouvez pas l’apprendre, même pas y penser.

Cela peut vous paraître évident, mais réfléchissez à ceci : combien de fois vous est-il arrivé de passer à côté d’opportunité simplement parce que vous ne saviez pas que c’était possible de le faire ?

2ème étape : je sais que je ne sais pas

Puis, un jour, vous découvrez que vous pouvez acquérir une compétence, qu’il existe une formation pour apprendre à faire ce dont vous rêviez de faire.

Vous savez désormais que cette possibilité existe.

Cette prise de conscience est certainement l’étape la plus importante car elle vous sort d l’ignorance.

L’ignorance est d’ailleurs, pour beaucoup, la principale cause de la souffrance.

Imaginez que vous êtes envahi par la peur de parler en public, mais que vous ne savez pas qu’il existe une méthode pour apprendre à maîtriser cette peur.

Le jour où vous découvrez cette technique, vous êtes déjà à l’étape deux.

3ème étape : je sais que je sais, mais je dois réfléchir pour le faire

Pour passer à l’étape trois, celle où vous allez commencer réellement votre apprentissage, vous devrez vous procurer cette méthode ou vous inscrire à une formation pour développer cette compétence.

4ème étape : je sais que je sais et je le fais d’une manière inconsciente

Ensuite, après un certain temps, vous passerez à l’étape 4, à savoir que vous aurez acquis suffisamment d’expérience pour oser parler en public sans être tétanisé de peur.

Mais c’est souvent la troisième et la quatrième étape qui pose problème.

À l’étape 3, vous prenez connaissance de l’aspect théorique que vous devez mettre en pratique car sans cela, vous restez à l’étape 2 (vous savez que cela existe, mais vous ne l’expérimentez pas).

Et ce n’est qu’après de nombreuses heures de pratique que vous commencerez à exercer votre compétence de manière inconsciente.

Pour bien comprendre ce concept, voici un exemple simple, celui de l’enfant qui apprend à faire un noeud avec les lacets de ses chaussures.

Tant que l’enfant ne porte pas de chaussures à  lacets, il en est à l’étape 1, il ne sait pas qu’il ne sait pas lacer des chaussures…

Le jour où il reçoit sa première paire de chaussures à lacets, il passe à l’étape deux. Il sait que cela existe, mais n’a aucune idée comment faire

Puis sa maman va lui montrer comment faire, et va lui demander d’essayer. L’enfant passe alors à l’étape 3, il sait comment faire, mais n’y arrive pas encore seul à chaque fois. Il doit le faire, encore et encore pour acquérir cette technique.

Puis un jour, sans s’en rendre compte, il lacera ses chaussures sans y penser, de manière inconsciente. Il sera alors passer à l’étape 4.

Mais pourquoi je vous parle de tout cela ?

Parce que la plupart des choses que vous faites aujourd’hui, vous le faites de manière inconsciente. Vous les avez apprises et ne les remettez plus en question.

Malheureusement, parmi ces choses que vous avez apprises, vous n’en avez pas que des bonnes. Les mauvaises habitudes, que vous faites de manière inconsciente, se sont ancrées en vous de la même manière que les bonnes.

Seul le « Savoir être » peut vous sortir de cette mauvaise posture.

Qu’est-ce que le savoir être ?

Le savoir être, c’est être capable d’agir et de vivre en pleine conscience, même  lorsque vous faites des choses de manière inconsciente, comme de lacer vos chaussures.

Le Savoir Être

Crédits photos : © http://www.fotolia.com

Mais pourquoi est-ce si important d’agir en pleine conscience dans une action si anodine et sans importance ?

Parce que c’est plus facile de commencer par cela.

Ensuite, l’objectif est de prendre conscience que ce ne sont pas uniquement vos actions qui sont réalisées parfois de manière automatique, mais votre mode de pensée.

Le saviez-vous ?

Nous émettons par jour des centaines de millier de pensées, souvent sans nous en rendre compte

En voici un exemple : vous êtes au volant de votre voiture, vous parcourez le même trajet tous les jours et pour cette raison, votre concentration se trouve amoindrie. Vous laissez vagabonder vos pensées qui prennent différentes directions. À la fin du trajet, vous ne vous souvenez ni du trajet, ni de la plupart de vos pensées, à l’exception des dernières, celles qui occupent encore votre esprit.

« Et alors ? » me direz-vous

Sachez que ces pensées ont une influence directe sur votre vie de tous les jours.

Comment ?

En fonction de leur nature (négative ou positive), elles influences votre état d’être (joyeux, déprimé, nerveux, anxieux, enthousiaste)

Commencez-vous à comprendre l’importance de vivre en pleine conscience ?

 Vous avez l’entière responsabilité de votre vie

La raison pour laquelle chaque être humain devrait se préoccuper au si bien de son savoir être que de son savoir faire, c’est parce que chaque pensée, chaque parole et chaque acte déterminent non seulement la manière dont vous vous sentez dans l’instant présent, mais déterminent aussi votre futur proche ou plus lointain.

Penser en pleine conscience permet aussi de parler et d’agir conformément à ces pensées et d’éviter que votre vie prenne un chemin contraire à vos aspirations profondes et intérieures.

Laissez parler et s’exprimer votre être intérieur pour mieux créer dans la matière ce dont vous avez toujours rêvé.

Connectez-vous avec votre être intérieur pour mieux connaître votre chemin de vie, ce que vous êtes réellement venu faire sur cette terre.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le sujet, je vous invite à venir régulièrement lire les différents articles de mon blog.

Stephan – info@sens-de-la-vie.nethttp://sens-de-la-vie.net

Voici d’autres articles avec un sujet similaire:

2 commentaires

  1. Cédric

    Bonjour Stephan,

    Un grand merci pour l’explication de ces mécanismes d’apprentissage qui démontre bien l’utilité de la pleine conscience et du savoir être !

    A bientôt,
    Cédric

    1. Stephan Kaenel

      Bonjour Cédric,

      Merci pour ce commentaire.

      Mais il faut bien l’admettre, le savoir est une chose, le faire en est une autre…
      Le passage de la théorie à la pratique, voilà certainement notre raison d’exister.

      A bientôt.

      Stephan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Pourquoi cette question?