«

»

Déc 02

Le Pouvoir du Moment Present : l’acceptation et le lacher-prise

  • SumoMe

7 étapes pour vous libérer de vos souffrances grâce au pouvoir du moment présent

 

5ème étape : le lâcher prise par l’acceptation de ce qui est

 
ous pouvez le constater au quotidien en observant ceux qui vous entoure, il est parfois difficile d’accepter le monde dans lequel nous vivons.
 
Certains passent leur journée à se plaindre de ce qu’il leur arrive, du temps qu’il fait, de leur condition de travail, de leur conjoint.
 
C’est un moyen pour échapper de voir la réalité telle qu’elle est, mais pourquoi agir ainsi ?
 
Revenons sur ce que nous avons vu lors des quatre premières étapes.

  • Le détachement pour se dégager d’un problème
  • la prise de conscience avec les deux types de réalité
  • la sortie de l’ignorance, la responsabilité de notre vie
  • l’identification à notre mental

 
Toutes ces étapes vous amènent sur le chemin du lâcher prise et de l’acceptation de ce qui est, dans l’instant présent.
 
Pour cela, vous devez en premier lieu vous libérer votre mental.
 

http://www.freedigitalphotos.net

 
Votre mental est en liaison directe avec ce que l’on appelle plus communément l’Ego.
 
Ensemble, Ils n’ont qu’un seul objectif : se protéger pour survivre, pour exister.
 
Lorsque vous vous identifiez à votre mental, vous nourrissez ainsi votre Ego. Vous êtes à sa merci.
 

Voyons un extrait du livre dont je vous ai parlé dans le précédent article « le pouvoir du moment présent d’Eckart Tolle » :
 

« Aussi longtemps que le mental, ou l’ego, mènera votre vie, vous ne pourrez vous sentir vraiment à l’aise, être en paix ou comblé, sauf pendant de brefs moments, quand vous aurez obtenu ce que vous vouliez ou qu’un besoin aura été satisfait.
 
Puisque l’ego cherche à s’identifier à des objets extérieurs, il a un constant besoin d’être défendu et nourri.
 
Les choses auxquelles il s’identifie le plus communément sont vos biens matériels, votre statut, la reconnaissance que vous obtenez, les connaissances que vous accumulez, votre apparence physique, vos aptitudes particulières, vos relations, votre histoire personnelle, vos systèmes de croyances, qu’elles soient religieuses, politiques, raciales…..

 
Mais comme nous l’avons déjà vu dans les précédentes étapes,vous n’êtes rien de cela.
 
Le renoncement à toutes ces croyances n’est pas si simple, il ne vient qu’avec la pratique
 
Lorsque vous êtes dans l’instant présent vous ne donnez plus de pouvoir à votre ego.
 
Celui-ci est effrayé, car il craint par dessus tout de disparaitre.
 
Pour l’ego, le moment présent n’existe pas, car seul le passé et le futur lui permettent d’exister.
 
Ainsi, si vous nourrissez l’espoir d’être heureux en relation avec un évènement futur, c’est en réalité votre égo qui se projette dans le futur, pour survivre.
 

A chaque fois que vous vous préoccupez du présent, vous ne le faites qu’en rapport avec le passé ou le futur. Mais vous n’êtes pas dans le présent, c’est votre mental qui vous fait croire cela.
 

Si vous désirez connaître le secret de la libération, vous le trouverez uniquement dans l’instant présent.

 
Vous ne pourrez pas vous y retrouver tant que vous serez identifié à votre mental.
 
Lorsque vous êtes dans le présent, l’étape suivante consiste à lâcher prise sur tout ce que le mental vous a fait croire, puis simplement à accepter ce qui est.
 
Accepter ce qui est , c’est aussi accepter :
 

  • le conjoint qui vous a trompé, vous a laissé tombé ou ne vous aime plus
  • l’ami qui vous a trahit, menti,
  • l’inconnu qui vous a fait du mal
  • le patron, qui vous a licencié

 
Comment pouvez-vous accepter ces faits ?
 
Par le pardon, la compassion et l’empathie
 
En réalité, ces notions ne sont pas toujours comprises.
 
Le pardon ne consiste pas à adhérer à tout ce que l’autre à fait
 
L’acte de pardonner sert à vous libérer de votre attachement à ce qui s’est passé
 
Le pardon, vous le faites pour VOUS !
 
Il vous permet de continuer votre chemin en paix, sans souffrir inutilement de ce qui s’est passé, car de toute manière, vous ne pouvez pas changer ce qui s’est passé.
 
Ceci n’empêche pas que celui qui a commis un délit, doit en assumer la responsabilité.
 
Celui qui vous a fait du tord, par exemple en vous volant une partie de vos biens, doit assumer ses actes.
 
Vous devez bien entendu agir pour cela.
 
Mais vous ne devez pas le faire dans un désir de vengeance, car si vous le faites dans ce but, même si le voleur se fait prendre, vous ne serez pas libéré pour autant de votre haine.
 
Et ce n’est pas son acte qui vous fait souffrir, c’est la haine que vous nourrissez à son égard….vous avez l’entière responsabilité de votre souffrance lorsque vous la créez volontairement ou inconsciemment.
 

Voici un petit exercice qui est très utile pour s’entrainer au pardon et à la compassion
 
Fermez les yeux et pensez à une personne avec laquelle vous avez eu un petit différent. Ne prenez pas votre pire ennemi pour commencer….vous pourrez le faire ultérieurement lorsque vous vous serez entraîné.
 
Remémorez-vous la scène de votre dernière conversation au sujet du différent qui vous oppose. Nommez les principaux défauts de cette personne. Réfléchissez ensuite à son avis sur le différent qui vous oppose
 
Puis, prenez conscience (voir étape 2) des différentes perception de la réalité. Prenez conscience qu’il est inutile de vouloir absolument avoir raison.
 
Dans la vie, soit on veut avoir des amis, soit on veut avoir raison, mais on ne peut pas avoir les deux à la fois….
 
Ensuite, rechercher maintenant les qualités de cette personne, car elle en a. Focalisez-vous sur ses qualités en les énumérant, si possible à haute voix.
 
Vous constaterez que l’image et le sentiment que vous avez de cette personne va se transformer. Vous allez peut-être même ressentir un sentiment agréable en pensant à elle de cette façon.

 
Si vous désirez aller plus loin dans vos relations avec les autres, Il existe un très bon livre que je vous recommande sur le sujet : « Comment se faire des amis » de Dale Carnegie
 

 

Je reviens dans quelques jours pour vous présenter la sixième étape dans laquelle vous allez découvrir
 
Pourquoi il ne faut pas chercher les solutions uniquement dans le monde extérieur et comment faire pour les trouver à l’intérieur de vous-mêmes
 

ce qu’est l’illumination en réalité et comment vous pouvez facilement être dans cet état sans forcément devenir un grand sage bouddhiste
 

Comment comprendre vos émotions, votre corps énergétique et comment vous en servir efficacement pour mieux vous libérer de vos souffrances
 

N’hésitez pas à laisser un commentaire.
 
Sinon, je vous donne rendez-vous pour la suite…en vous souhaitant une bonne pratique !
 
Crédit photos : photostock / FreeDigitalPhotos.net

Voici d’autres articles avec un sujet similaire:

1 commentaire

  1. Fabrice Béal

    Bonjour Stephan,

    C’est une très bonne analyse sur le pouvoir du moment présent.

    Ce 5e point est peut-être le plus difficile à mettre en pratique :-).
    Le lâcher-prise et l’acceptation, 2 éléments qui sont jumeaux.

    Je pense qu’il faut avoir un bon vécu pour pouvoir arriver à les intégrer dans
    le quotidien. A part si on vit la même expérience qu’Eckhart Tolle… Rarissime !
    Il faut donc procéder par étape, doucement mais sûrement en respectant aussi le
    niveau où nous en sommes.

    En tous les cas, si on s’y tient tous les jours en faisant de notre mieux, on progresse. Et finalement, n’est-ce pas tout ce qui compte ? Quelle que soit la vitesse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Pourquoi cette question?