«

»

Nov 02

Vivre l’instant présent, est-ce encore possible de nos jours

  • SumoMe

  Vivre l’instant présent, un défi qui vous est proposé chaque jour

 

Chers amis, j’ai besoin de vous pour m’aider à éclaircir un sujet qui reste flou pour la majeure partie des gens :  « L’instant présent »

Cet évènement vous est peut-être déjà arrivé : Alors que vous êtes pris par un problème qui vient de vous arriver et  qui vous prend la tête, un ami vous conseille d’oublier ce qui s’est passé et de vivre dans l’instant présent.

Comment nous est-il possible de profiter du moment présent alors que nous avons l’esprit ailleurs, pris dans nos soucis ?

Souvent traduit par l’expression « ici et maintenant », cette nouvelle manière de vivre devrait semble-t-il nous garantir une vie heureuse et paisible.

Et au contraire, ceux qui restent figés dans les problèmes, souvent liés au passé, ainsi que ceux qui s’inquiètent exagérément et inutilement de leur avenir sont accusés de vivre dans l’ignorance. Ils ignorent ce qui pourrait les aider à sortir de leur torpeur ?

Alors que nos grands-parents avaient l’habitude de vivre « au jour le jour », nous n’avons pas suivi le même chemin.

Envahi par les informations venues de toutes parts, nous agissons dans l’urgence du matin au soir.
Mais que c’est-il passé que nous en arrivions là ?  Nous courrons après le temps…..

Comment faites-vous aujourd’hui pour retrouver le calme après une journée remplie de « choses à faire », d’e-mail à traiter, de tâches à accomplir ?

Vivre l’instant présent, est-ce la méthode que nous devrions appliquer et éduquer à nos enfants afin d’éviter le stress, la maladie, les conflits ?
Peut-on laisser de côté tous nos problèmes et ne plus se soucier de notre avenir, en ne profitant que de l’instant présent ?

 

Alors que nous sommes pris dans le flux de nos pensées, pouvons-nous réellement envisager de rester « zen » alors que tout ceux qui nous entourent nous entraîne avec eux dans un torrent que rien ne semble pouvoir arrêter ?

Les guerres qui éclatent dans tous les pays, la crise économique qui fait rage, les catastrophes naturelles qui détruisent notre planète, les actes de folies que l’on voit de plus en plus fréquemment, mais que nous arrive-t-il ?

Je désire aborder ce sujet important de manière plus approndie, mais avant cela, j’aimerais vous demander un service :

Accepteriez-vous d’apporter votre expérience personnelle et la partager avec nos amis internautes ?

Si c’est le cas, je vous invite à laisser votre commentaire ci-dessous.

Vous pouvez aussi m’envoyer un e-mail à l’adresse info@sens-de-la-vie.net.

Sur votre accord, je publierai vos réponses sur ce blog.

 Stephan.

Crédits photos : © http://www.fotolia.com

 

Voici d’autres articles avec un sujet similaire:

10 commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Danièle de Forme et bien-être

    Bonjour,
    Personnellement lorsque j’ai la tête emplie d’un problème que j’ai du mal à résoudre, j’arrête d’y penser et je fais quelques respirations et une relax éclair. Du coup, après, mes idées sont plus faciles à trier et à traiter dans l’ordre d’importance.
    S’il le faut je recommence une autre fois quelques heures après.
    La relaxation est le moyen simple de faire le vide dans son esprit avec si l’on veut quelques postures simples contre le vagabondage mental.
    A tout bientôt.
    Danièle

  2. Stephan Kaenel

    Merci Danièle,

    C’est une excellente habitude que vous avez prise.

    Lorsque nous sommes pris dans le flux de nos pensées, ce n’est pas si simple d’avoir la capacité d’en prendre conscience et la volonté de se mettre au repos pour calmer notre mental.

    Revenir dans l’instant présent, c’est peut-être « éveiller son attention » à ce qui se passe, devenir un observateur pour ne plus s’identifier à ce que nous dit notre mental.

    Un joli défi au quotidien, n’est-ce-pas ?

    Stephan

    1. Caroline

      Bonjour,

      Personnellement, c’est ma philosophie depuis de nombreuses années.
      Vivre intensément le moment présent, car personne ne peut savoir ce qu’il se passera dans le futur.
      C’est apprécié chaque petits détails, ne pas remettre à demain des explications avec son entourage, ne pas attendre pour féliciter les gens, les aimer, ne pas perdre de temps, en ayant la pensée que tout peut s’arrêter aujourd’hui.
      Je me demande toujours comment j’agirais si je devais mourir demain et quelles seraient mes priorités en cet instant, comment agirais-je dans mes contacts.
      J’ai toujours cette optique en vue et cela me permets de ne jamais avoir de regrets, de bien vivre ma vie, ne pas perdre de temps avec des choses inutiles-futiles…apprécier ce que l’on a…
      Bien sûr il est important d’avoir une ligne de conduite sur ce que l’on veut faire ou devenir, mais cela devrait -sans être négligé- passer au second plan.
      C’est ce que j’inculque à mes enfants.

      1. Stephan Kaenel

        Bonjour Caroline,

        Merci et félicitations, vos enfants ont de la chance, car vous leur donnez un bel exemple qui leur sera d’une grande utilité lorsqu’ils recontreront les premières difficultés du monde adulte.

        J’imagine qu’ainsi vous parvenez également à vous libérer très efficacement des souffrances émotionnelles (ou mentales) qui pourraient survenir.
        Auriez-vous un conseil à donner sur ce point ?

        Stephan.

  3. Fabrice

    Salut Stephan,

    Tu as raison de rappeler tout cela. Mon expérience : j’étais porté sur les mêmes réflexions que toi dernièrement et cela m’a même donné l’inspiration pour un article, comme toi.

    Depuis peu j’ai décidé de simplifier ma vie, et d’arrêter de me créer de fausses urgences. A quoi cela sert de courir du matin au soir ? Courir pour quoi ? Pour aller où ? Souvent on ne le sait même pas, parce qu’il n’y a pas de réponse !

    Je suis en train de lire le livre de Léo Babauta en ce moment qui parle de tout cela merveilleusement bien et donne des conseils qui valent de l’or. Il s’appelle « l’art d’aller à l’essentiel ». Lis-le et tu m’en diras des nouvelles. Il est court et efficace et à mon avis, cela t’aidera comme il m’a aidé !

    Belle journée à vous toutes et tous.

    Fabrice

    1. Stephan Kaenel

      Salut Fabrice,

      Merci pour ce bon conseil, je vais le lire et te redire.

      S’il est aussi efficace et percutant que le livre « le pouvoir de l’instant présent » d’Eckart Tolle que tu m’as conseillé et qui m’a d’ailleurs fortement inspiré pour mon prochain article, alors je pense que je vais encore m’avancer vers ce que je cherche depuis quelques temps : la paix intérieur et le calme mental.

      A bientôt et passe une excellente fin de semaine.

      Stephan.

  4. Charles

    Bonjour Stéphane,
    Savoir vivre l’instant présent, oui c’est important et j’apprends chaque jour é l’apprécier davantage. Mais cela ne suffit pas et il n’y a pas que ça. Un minimum de prévoyance est nécessaire. Par exemple, si l’on a la garde de petits enfants, il est utile de prévoir ce que l’on va leur donner à boire ou à manger et cela se prépare à l’avance, si possible avant les cris. Bien sùr que l’on peut alors se contenter de vivre le moment présent, mais cela me semble un peu égoïste.
    Il ne faut à mon avis pas passer d’un extrême à l’autre. Je suis personnellement convaincu qu’avoir une vision de son futur influence fortement le moment présent et nos actions.
    Donc vivre pleinement le moment présent, oui, mais construire aussi une vision de son futur.

    Toute belle journée à Toutes et à Tous.

    Charles

    1. Stephan Kaenel

      Bonjour Charles,

      Si je comprends bien vos propos, on pourrait dire alors que vivre l’instant présent ne signifie pas « ne plus se soucier du futur », mais plutôt « préparer un futur plus favorable » en agissant dans le présent.

      Merci pour cette réflexion qui affine encore cette notion du moment présent.

      Stephan.

  5. Daniel

    bonsoir,

    pour moi, vivre l’instant présent c’est être entièrement présent ici et maintenant, ce qui implique plusieurs choses :
    ne pas être dans l’appréhension ou l’anticipation du futur (mais cela n’empêche pas de prévoir et mettre en place le nécessaire) et ne pas attendre telle ou telle condition (voire les lendemains qui chantent) pour agir ;
    ne pas être dans le regret du passé (cela n’exclut pas le souvenir) et donc savoir se pardonner de ne pas avoir fait mieux à tel moment : la PNL – entre autres – présuppose que chacun, en fonction de sa conception du monde, agit à un instant donné au mieux de ce qu’il peut faire à cet instant (il est possible aussi de donner un sens différent au passé, en changeant de point de vue)

    1. Stephan Kaenel

      Bonjour Daniel,

      Merci, car vous abordez deux notions qui sont très en rapport avec l’instant présent :

      D’une part, la notion de temps : le passé, le présent et le futur :
      Le passé n’existe plus alors que le futur n’existe pas encore. Le seul moment qui existe en fin de compte, c’est maintenant.
      Ce qui est amusant, c’est que « maintenant » ne se passe pas toujours au même moment pour tout le monde.
      Pour moi, « maintenant », c’est à l’instant où j’écris ces lignes.
      Pour vous, « maintenant* sera au moment où vous allez les lire…..

      D’autre part, la notion de perception de la réalité : chacun à en effet, selon son parcours de vie, fabriqué
      sa propre perception du monde aux travers de ses expériences passées….
      Et vu que chacun à tendance à vouloir imposer aux autres sa propre vérité…..on sait d’où proviennent la plupart des conflits

      Merci pour cette réflexion et à très bientôt.

      Stephan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Pourquoi cette question?